Principes pour mieux planifier les écoquartiers

B.4 Adaptation et résilience

pour des bâtiments qui répondent aux besoins actuels et futurs de la collectivité

Assurer la résilience des bâtiments et des aménagements

  • Privilégier une végétation indigène, résistante au climat québécois et aux conditions urbaines.
  • Privilégier les toitures végétalisées ou recouvertes d’un revêtement à fort albédo.
  • Assurer une gestion des eaux pluviales à même la parcelle (surfaces perméables, végétalisation accrue, bassin de rétention, etc.).
  • Prendre en compte les aléas climatiques et le stress climatique auquel le bâtiment est sujet dans la conception de ses infrastructures, du bâti et des aménagements (augmentation des températures, périodes de forte chaleur ou de sécheresses, précipitations abondantes, inondations, épisodes de gel/dégel, etc.).
  • Assurer une résilience aux inondations dans les zones à risque (p. ex. sous-sol inondable, équipements en hauteur).

Faciliter l'adaptation des bâtiments aux changements futurs

  • Prévoir le démontage, le réemploi et le recyclage des bâtiments ou de leurs composantes dans les choix des modes de construction et des matériaux.
  • Prévoir l’intégration future de systèmes de production d’énergie renouvelable locale (p. ex. toiture avec portance, structure et aménagement adaptés).
  • Anticiper les possibilités d’évolution des espaces privés ou communs pour répondre aux besoins changeants des occupants (amélioration de l’accessibilité, possibilités de subdivision, utilisations des rez-de-chaussée pour différentes activités, etc.).

 

Pour aller plus loin

Ouvrages de Vivre en Ville

Autres ouvrages

Des questions?

Quelque chose ne vous semble pas clair?

Vous êtes d'avis qu'un élément devrait être ajouté?

Écrivez-nous !