Principes pour mieux planifier les écoquartiers

B.3 Sobriété énergétique

pour tirer profit de l’énergie disponible et limiter les besoins énergétiques

Assurer l'efficacité énergétique des bâtiments

  • Favoriser un cadre bâti mitoyen pour limiter les besoins en énergie.
  • Concevoir les bâtiments pour optimiser le gain solaire et prioriser l’éclairage naturel dans toutes les pièces.
  • Utiliser des techniques de ventilation passives et naturelles (échangeur d’air géothermique, convection naturelle, fenêtres ouvrantes, logements traversants, mise à profit des vents sur le terrain).
  • Assurer une bonne isolation et étanchéité, limitant les pertes de chaleur en hiver et la surchauffe en été.
  • Recourir à des matériaux à faible empreinte carbone (provenance, composition, recyclés, réutilisables ou recyclables, etc.).
  • Utiliser des équipements à faible consommation énergétique, et des technologies de récupération de chaleur ou de production d’énergie (eau, déchets, etc.).
  • Recourir à des énergies peu émissives et miser sur la récupération et la production locale d’énergie pour limiter l’utilisation des énergies polluantes.

Encourager une consommation responsable

  • Offrir de l’information sur la consommation énergétique des bâtiments et sur les économies réalisées.
  • Faciliter la sobriété énergétique des occupants, en leur permettant de contrôler leur consommation (température, programmation et équipements, gestion des pics de consommation, etc.).
  • Simplifier la gestion des matières résiduelles (locaux et équipements bien dimensionnés, bien localisés et faciles d'accès pour tous et toutes facilitant le tri à trois voies au minimum).
  • Miser sur la qualité de construction et des matériaux pour assurer la longévité des bâtiments et des aménagements.
  • Assurer la collecte et le réemploi des eaux de pluie pour une utilisation non potable (p. ex. irrigation, nettoyage, sanitaires, etc.).

Encourager des modes de déplacement à faible empreinte

  • Aménager des accès directs depuis la rue et des connexions aux parcours piétonniers.
  • Aménager des escaliers attrayants entre les étages pour stimuler l’activité physique au quotidien.
  • Évaluer la possibilité d'intégrer les lieux d’attente pour le transport en commun à l’intérieur des bâtiments.
  • Garantir la présence de stationnements intérieurs ou abrités pour les vélos et les poussettes en prévoyant des accès à des prises pour la recharge électrique des modes assistés.
  • Réserver des cases de stationnement pour l’autopartage.
  • Prévoir des cases de stationnement de courte durée en lien avec les usages du bâtiment (débarcadère, livraison, déménagement, entretien).
  • Proscrire le stationnement de surface, à l’exception éventuelle des utilisations mutualisées (autopartage ou stationnement visiteur temporaire).
  • Distinguer le coût du stationnement de celui de l’habitation, tant à la vente que pour la location.
  • Anticiper les besoins en matière de recharge des véhicules électriques avec des bornes de recharge intérieures mutualisées.

 

Pour aller plus loin

Ouvrages de Vivre en ville