Principes pour mieux planifier les écoquartiers

B.1 Adéquation avec les besoins de la population

pour des logements et des bâtiments qui répondent aux besoins de l'ensemble de la population

Offrir des logements adéquats pour les différents ménages

  • Proposer une offre résidentielle diversifiée (taille, mode d'occupation et prix) et en cohérence avec les types de logements présents sur le territoire et les besoins à combler.
  • Intégrer une offre de logements à but non lucratif.
  • Offrir des conditions flexibles et inclusives pour l'occupation des logements (animaux autorisés, possibilité de location des logements en copropriété, publicité sans lien avec l'âge des occupants, etc.).
  • Intégrer des aménagements et des équipements communs adéquats pour différents profils de ménages (modules de jeux, espaces de détente, équipements intérieurs variés, atelier ou cuisine, etc.).

Assurer l’accessibilité des bâtiments pour les personnes vivant avec une incapacité physique ou sensorielle

  • Offrir des logements accessibles universellement au rez-de-chaussée ainsi que des logements minimalement accessibles ou adaptables aux étages desservis par un ascenseur.
  • Assurer des parcours accessibles à l’extérieur (de l’entrée principale à la voie publique) et à l’intérieur des bâtiments (aires communes au rez-de-chaussée, étages desservis par un ascenseur, stationnements).
  • Présenter les informations essentielles selon différents modes (gros caractères, pictogramme, verbal, tactile, etc.) et les présenter en fonction de leur importance.
  • Éviter d’avoir recours à des mesures spécifiques et favoriser des aménagements réellement universellement accessibles (p. ex. en favoriser une entrée principale au niveau du sol avec un seuil facile à franchir, plutôt que d'aménager une rampe d'accès).

Offrir des espaces de qualité, sains et confortables

  • Permettre aux occupants de contrôler les conditions dans leur logement en tout temps (luminosité, température, ventilation).
  • Limiter l’exposition aux composés organiques volatils (COV) grâce à des matériaux, des équipements et un ameublement intérieur à faibles émissions.
  • Assurer un éclairage naturel et une vue sur l’extérieur dans toutes les pièces de vie.
  • Assurer l’intimité et la quiétude des occupants (isolation acoustique des logements, protection des espaces privés et semi-privés, orientation des ouvertures en fonction des nuisances extérieures, etc.).
  • Intégrer des lieux d’entreposage privés ou partagés (entreposage de biens, équipements saisonniers, etc.).
  • Offrir des zones de fraîcheur ou des espaces communs climatisés en cas de forte chaleur.
  • Offrir un accès à des espaces verts ombragés privés ou semi-privés à l’ensemble des occupants.
  • Aménager des espaces extérieurs végétalisés appropriables pour la détente ou la culture potagère (balcons privés, terrasses ou cours privées ou partagées).

Enrichir le milieu d'accueil

  • Prévoir l’intégration d’activités non résidentielles, particulièrement au rez-de-chaussée et le long des voies structurantes (commerce de proximité, service à la population, local communautaire, etc.).
  • Intégrer des raccourcis piétonniers accessibles au public sur les parcelles de taille importante.

 

Pour aller plus loin

Ouvrages de Vivre en Ville

Autres ouvrages